Rechercher un article...

11 Diabétiques courent le Marathon de Paris

Inspiration Communauté Course à pieds Diabète Type1 Running Team Marathon Sport
La communauté DT1, 14 avril 2017

Il y a 1 an naissait l'idée du "Pari de Paris"': courir le marathon de Paris avec notre Diabète dans la poche.


Le 9 avril 2017, 11 diabétiques de type 1 de l'équipe Type1 Running Team ont pris le départ du Marathon de Paris.
42,195 kms de bonheur, de douleur, mais surtout de fierté !!! 10 d'entre eux ont fini ; 1 s'est arrêté à 26 km (ce qui est déjà génial !).


L'entrainement pour courir le Marathon de Paris

Le groupe a commencé à s’entraîner en mai 2016. Via un groupe Facebook, Jérôme, alias Jéjé (un de nos membres et aussi président de l'USD) a guidé l'équipe avec un plan d'entrainement. "3 séances hebdos: une sortie longue (minimum 1h30 jusqu’à 2h45), une sortie VMA (séances d’accélérations plus ou moins longues de 30 secondes à 3000 mètres) et pour assimiler ces types de séances, une douce d’1h15 en footing."
Les nombreux échanges entre les membres de l'équipe, les conseils, trucs et astuces et retours d'expérience de chacun a permis d'avancer ensemble, d'apprendre de ses sorties mais aussi de ses paires.
Certains visait un chrono, alors que d'autres ne souhaitaient que finir...


JOUR J - La Force de l'équipe

Il y a ceux qui courent, ... et ceux qui supportent. Et c'est ça une équipe ! Et ces derniers sont super importants! Encouragements, soutien, juste une présence et un sourire : ça fait beaucoup quand les jambes nous lâchent, et qu'on avance qu'avec la tête. Marine, Clélia & Thibault ont été de ceux là: ils ont accompagné, suivi, couru avec les membres de l'équipe Type1 Running Team pour faire que chacun franchisse la ligne d'arrivée !

Témoignage de Marine - Fidèle Supportrice ... qui, elle aussi, a fait son marathon !
Car suivre des coureurs c'est tout un job !!

"On s'engouffre dans le métro direction Vincennes au km11. Pffff raté Benoit, Elodie, Beatrice, Sébastien, Nicolas, Audrey et Jacques ! Ils sont trop rapides et je ne les reverrai pas. [...] Clélia nous rejoint et on voit Jéjé puis un peu plus tard Adrien et Franck ensemble dans le groupe d' Eric Vallee (coach et papa de notre junior de La #Type1RunningTeam). On attend un peu et arrive Anastasia. Son genou la fait souffrir mais Alexis la rebooste et malgré la douleur elle continue. On va au km17 au lieu d'aller au km22 pour motiver le plus tôt possible Anastasia. La revoilà on fait 2-3km avec elle le temps qu'elle reprenne le dessus. [...] Je pars en courant rejoindre le km34 où j'ai promis de me greffer à la Course pour leur botter les fesser jusqu'à l'arrivée. Le temps de partir je lis sur Fb qu'Adrien est au km30. À peine le temps d'y retourner je le vois de loin qui passe avec son T shirt "Papa chéri" !
Un grand bravo à chacun de vous pour votre victoire au MDP sur vous-même et sur notre Diabète qui, Preuve en est, n'empêche rien!!"

Pour l'intégralité de son CR : Retours d'expérience de Marine

11 Diabétiques courent le Marathon de Paris

Retours d'expérience de diabétiques marathoniens

Elodie - 2nd marathon. Régime "Low Carb".
"Levée à 6h pour le petit déj, glycémie parfaite pendant la nuit et au lever, 2 œufs, un yaourt gras, et du café avec bolus adéquat, ça suffira [...] 1,7 g/l sans doute le stress du départ, et l’oppression on est bien tassé dans le Sas. [...] Je mets quand même un débit temporaire à -50% (en général pour courir en endurance je fais -40% et -60 après une heure de course), après tout je pars pour 42 km ! [...] Avec Benoit on se cale vite en 5min20 peut être un peu ambitieux. Mais si je veux battre mon temps de l’année dernière 3h47 pas trop le choix ! On continue le périple pour atteindre le bois de Vincennes au 10ème km . je regarde ma pompe et là je me rends compte que ma glycémie a grimpé à 3g … Sans doute pour ça que j’ai déjà les jambes dures, du coup je fais un bolus de 0,5 et fais un débit temporaire de +50% pour 1 h. [...] En passant le semi (1h55), je me dis que je n’irais pas jusqu’au bout, j’ai toujours soif, j’ai trop bu d’eau au ravito donc je suis ballonnée, la chaleur m’assaille. [...] La que la magie du marathon de Paris va me sauver : Notre Dame de Paris, La tour Eiffel, et une ambiance extra, [...] On arrive dans le bois de Boulogne au 33ème km et là plus question d’abandonner, même s’il faut finir en marchant. Je continue à alterner marche et course, j’ai soif, mais je sens que je n’absorbe rien. La glycémie s’est enfin stabilisée vers 1,3 g/l." Elodie fini en 4h12 !!!
Pour l'intégralité de son CR : Retours d'expérience d'Elodie

Anastasia - 1e marathon
"C'est difficile de savoir par où commencer... On va commencer par le mauvais côté, car je préfère les histoires qui finissent biens.
Alors je n'ai malheureusement pas pu terminer le Marathon de Paris. J'ai commencé à sentir des douleurs vers le 8e km, et 2e ravito je commençais à avoir vraiment mal. Du coup j'ai abandonné au 26e km. Je remercie Marine d'avoir était là .
Pour le côté positif, c'était un merveilleux weekend Parisien, magnifiques rencontres avec les membres de la Type 1 Running Team, on a passé un très bon weekend, où j'ai d'ailleurs appris pas mal de chose niveau gestion du diabète."
Pour l'intégralité de son CR : Retours d'expérience d'Anastasia

Benoît.
" Le réveil sonne à 6h afin de prendre un déjeuner léger et le digérer avant le départ. Au réveil, le capteur freestyle libre m’indique ‘BAS’ donc < 0,50 g/L, pas plus d’inquiétude que ça, pas d’injection au petit déj et ça devrait remonter tout seul avec 2 oeufs + bacon + 1 tasse de café. Je baisse ma basale sur la pompe à -90% sur une durée de 5h30 (1h avant le départ +4h théoriques de course + 30 minutes de sécurité, je pourrai toujours arrêter le basal temporaire en avance si besoin. Ma glycémie est revenue à 0,82 g/L, donc pas de souci de ce côté là. A 8h55, quand notre départ est donné, le stress a commencé à faire son effet et la glycémie est à 1,41 g/L. On continue sur notre allure avec Elodie et on boucle tous les 2 les 5 premiers en 27 minutes, les 10km en 55 minutes, les 15km en 1h22 puis le premier semi en 1h54’52”. J’ai une glycémie à 1,04g/L (avec une indication en baisse ) vers le km 15. Je n’avais pris qu’une bouteille d’eau à chaque ravito, je prends en plus un morceau de sucre au km 15. [...] Vers le 28ème km, 1 première crampe fait son apparition dans la cuisse. Je franchis finalement la ligne en 4h18’, content de l’avoir terminé"
Ci dessous - bas de page - le CR très détaillé de Benoit.

11 Diabétiques courent le Marathon de Paris
Notre équipe de coureurs DT1 avec Géraldine, coach à St Restitut

Nicolas - 3e marathon.
"Le plus dur pour moi. Pas côté diabète mais plus côté physique.
Malgré une bonne préparation de 10 semaines, avec une coupure dut a une entorse (une semaine), et depuis trois à quatre semaines des douleurs au genou gauche, je me lance malgré tout sur ce marathon.
Dimanche matin levé à 5h20 je me prépare et je suis prêt à 6h avec une bonne pêche j'attends mes potes pour partir sur Paris. [...] 8H je descends vers le SAS 3H45 pour retrouver la team. Je vois Said au passage. Et ensuite Anastacia Elodie et Franck.
Prise de glycémie 3,06 à 8H15, je mets le basal à 20 % et me voila parti. Dans le rythme que je voulais voir même plus rapide. Prise d'eau à chaque ravitaillement 5 et 10 et 15 et ensuite ma douleur au genou se réveille mais je continue malgré tout. Mais au 23 kms trop douloureux je m'arrête et je commence a marcher. Je vois Audrey passer qui gérait bien sa course. Moi un peu énervé par cette douleur je me pose la question tu t'arrêtes ou tu alternes marche et course. Donc malgré tout je continue. Ma prise de taux me réconforte je suis entre 1,46 et 2,09. [...] Et la je vois une fusée nommée Jéjé cela me donne un boost mais étant trop fébrile j'arrive pas à la suivre. Me voila au 39 kms et la je retrouve mon pote aussi en grande détresse vomissements et autres. Donc on décide de continuer de marcher et courir." Nicolas finit en 4h37.
Ci dessous le CR de Nicolas.

Franck - 1e marathon.
"Premières sensations lorsque je tiens ce dossard dans les mains… un mélange de fierté d’y participer, et de peur de l’inconnu, et peur de ne pas y arriver. Superbe ambiance entre Did et conjoints de Did.
Reveil à 6h du matin pour prendre le déjeuné et faire sa rapide au moins 3h avant histoire de partir sans glucides et sans insuline actives. Reveil à 1,75g, je decide de faire de la rapide mais avec 1u de moins que la normal pour ne pas etre trop bas au moment de partir. Mes pâtes de fruits sont pretent, mon CGM est opérationnel, la pompe aussi.
La pression monte. Un coup d’œil à la glycémie, 1.88g, ca monte avec le stress. 1h du départ, je baisse ma basal de 90% pour 5h30. Je regarde ma glycémie au 8eme kilomètre, 1.45g avec 2 flèches vers le bas, ça diminue sacrément, je prends une pâte de fruit et boit dans ma gourde (mélange d’eau et de grenadine), au 10eme, les flèches vers le bas ne sont plus là, merveille. Je passe au 11eme, et je vois Marine et Clélia qui nous encouragent, ca remonte encore plus le moral. [...] Je passe cette ligne des 41 kms, et je me dis qu’il en reste juste un peu plus d’un kilomètre et mon rêve s’accomplie, toute cette préparation, ces kilomètres, par -4°C, sous la pluie, ce n’est pas pour rien et moi aussi je prouve que même avec un diabète, on peut faire des grandes choses ! Je franchis enfin cette ligne et cette arrivée avec tous ces supporters qui crient dans tous les sens, c’est magnifique ! JE L’AI FAIT !!!!!
Pour l'intégralité de son CR : Retours d'expérience de Franck

Jacques.
"Reveil a 6h30 le lendemain avec une glycémie a 0,83 et après un petit déjeuner composer d’œuf et de bacon sans faire aucune insuline. Départ en métro pour rejoindre Elodie et Benoit pour le départ des 3h45. Glycemie qui a bien monté et qui est a 1,66. Les trois premiers kilomètres se font tranquille avec Elodie et Benoit ; après je ne suis pas dans ma foulée donc j’accélère un peu et a partir de la je reste seul seul sur les 39 dernier kilomètres. Tout se passe bien jusqu’au 23 kilomètre : ma glycémie revient a des niveau normaux pour rester au environ des 0,70 a 0,90 sur tout le reste de la course en prenant de l’eau et un quartier d’orange à tous les ravitaillements. Au 23eme la une petite douleur au genoux gauche se déclenche pour ne plus me lâcher et devenir pénible apres le 30eme. J’etais en avance de 10 mn sur les 3h40 visée je me retrouve a marcher de temps a autre et regarder le chrono qui s’affole et le temps qui défile mais pas les kilomètres. Je finis le marathon en 4h06mn15sc. Pas si mal que ça finalement et surtout tres heureux de l’avoir fait !!"
Ci dessous le CR de Jacques.

Bravo à toute l'équipe !!!
Vous êtes de jolies sources d'inspiration !


Commentaires
L'association WDT

Bienvenue sur le site Internet de World Diabetes Tour (WDT), association loi 1901 créée en 2008 par Delphine Arduini, diabétique de type1.

WDT est une communauté internationale de patients diabétiques de type1. WDT a pour missions de connecter, d’inspirer et de motiver les diabétiques de type1 à vivre pleinement leur vie tout en maîtrisant leur diabète. De chacun, et de chaque expérience, nous apprenons. Et ensemble, nous sommes plus forts !

Découvrir l'association WDT
LES T1D Challenges

Les programmes T1D Challenge sont organisés par World Diabetes Tour en partenariat avec Sanofi Diabète. Chaque année depuis 2013, un nouveau challenge sportif (trek de plusieurs jours) réuni une équipe internationale de diabétiques de type1 accompagnée d’un staff médical expérimenté.

Les T1D Challenge sont des aventures humaines et sportives qui ont pour mission d’inspirer les diabétiques de type1 des 4 coins du Monde.

Découvrir les challenges
Séjours

World Diabetes Tour propose chaque année plusieurs séjours, Adventure Team, sportifs ou non, en France ou à l’autre bout du Monde.

Vivre ensemble une belle aventure sportive et humaine, tout en apprenant les uns des autres et de chaque expérience afin de mieux gérer son diabète.

Découvrir les séjours
Abonnez vous à notre newsletter

Recevez par mail (une fois/mois max – promis !) les dernières actualités de nos programmes (T1D Challenge, séjours WDT, rencontres patients...).

« Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur.
Il ne dépend que de nous »

Dalaï Lama
x
Abonnez vous à notre newsletter

Hello