Rechercher un article...

L'insuline: notre Vie

Diabète
Delphine, 11 janvier 2013

Avant la découverte de l’insuline (1921), les personnes diabétiques étaient condamnées à mourir. Sa découverte, due à la belle collaboration de F. Banting, C. Best et J. MacLeod, fait depuis des miracles en sauvant à travers le Monde des milliers de personnes d’une mort certaine.
Si l’insuline n’avait pas été découverte, je ne serai pas là pour écrire, et vous diabétique pour me lire.


Depuis l'antiquité, les Grecs et les Égyptiens connaissaient le diabète. Le mot diabète vient même du grec "passer à travers", terme qui renvoie aux urines sucrées qu'avaient observé les grecs chez certains patients.

L'insuline, c'est quoi ?

L'insuline est une protéine fabriquée et sécrétée par les cellules béta des îlots de Langerhans du pancréas. Pour faire simple et court (l’idée n’étant pas de vous faire un cours de physiologie) : l'insuline est la clef qui permet au glucose (= sucre) de passer de notre sang à nos cellules. Sans cette clef, le glucose reste à la porte dans le sang ; et les cellules (du coup, notre corps) manquent d'énergie. Elles vont donc puiser là où elles peuvent à savoir les graisses. Tout cela, explique donc les principaux symptômes du déclenchement du diabète de type1 : soif intense (pour venir diluer le surplus de sucres dans notre sang) – du coup on urine beaucoup, l’amaigrissement (on puise notre énergie dans les graisses), et la fatigue.

Le diabète de type1 étant dû à un dysfonctionnement de la fabrication de l’insuline, il nous faut donc (c’est vital) nous l’administrer via des injections quotidiennes.

Tout au long de la journée, les besoins physiologiques en insuline varient, et ce que l’on soit diabétique ou non. En fin de nuit, par exemple, les besoins en insuline sont plus élevés qu’en début de nuit, ceci s’expliquant par le jeu des hormones. On comprend mieux alors ce 'rebond glycémique' que l'on peut observer en fin de nuit, et du coup une hyper au réveil. Pour nous diabétiques de type1, trouver nos bonnes doses insuline basale (= besoins de base en insuline) est notre 1e challenge. La mesure du glucose en continu (CGM) est une précieuse aide pour cette 1e mission. A ce 1e challenge, on ajoute notre vie : le fait qu’on bouge (plus ou moins), qu’on mange (plus ou moins), et que nous avons des émotions (plus ou moins) qui nous ‘demandent’ des quantités d’insuline différentes. Et, parfois la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, car tout joue sur notre glycémie. Bref, un challenge au quotidien.

L'insuline, son Histoire


  • 11 janvier 1922 - La première injection d’insuline à l’homme. Les premières injections d’extraits pancréatiques sauvent Leonard Thompson, garçon de 14 ans atteint d’un diabète au stade de coma. C’est une première mondiale.

  • 1923 - Le prix Nobel de Médecine est décerné à Banting et Mac Leod. Banting le partage avec Best, Mac Leod avec Collip. La même année, des laboratoires se mettent à produire de l’insuline extraite de pancréas de bœuf et de porc, qui ont une insuline très proche de celle de l’Homme.

  • 1935 - Mise au point par Hagedorn et Fisher de l’insuline Protamine Zinc, première insuline d’action lente.

  • Mise au point et commercialisation en 1950 de la Neutral Protamine Hagedorn, insuline d’action intermédiaire encore aujourd’hui largement utilisée sous le nom de NPH ou dans les mélanges préétaplies (ou Prémix).

  • 1978 - Les laboratoires Eli Lilly réussissent le clonage du gène humain de l’insuline, étape importante pour produire de l’insuline par génie génétique.

  • 1980 - L’insuline de porc est humanisée en modifiant le seul acide aminé qui la distingue de l’insuline humaine.

  • 1982 - La première insuline humaine obtenue par génie génétique, apparaît sur le marché. Contrairement aux insulines extraites de pancréas animaux, celle-ci est véritablement de l’insuline humaine.

  • 1986 - Les laboratoires Novo choisissent la levure Saccharomyces cerevisiae plutôt que le colibacille pour exprimer le gène humain de l’insuline et obtenir l’hormone industriellement.

  • Apparition en France des nouvelles insulines dont la structure a été modifiée pour changer leur rapidité d’action : les analogues rapides / ultra rapides (1997) et les analogues lents/ ultra lente (2003) .

Et aujourd’hui nous attendons avec impatience les « ultra ultra rapides », telle que la BioChaperone® Lispro de Adocia (société française biopharmaceutique spécialisée dans le traitement du diabète). À ce jour, BioChaperone Lispro U100 a été testé avec succès dans quatre études cliniques.

L'insuline, ses modes d'administration


Commentaires
L'association WDT

Bienvenue sur le site Internet de World Diabetes Tour (WDT), association loi 1901 créée en 2008 par Delphine Arduini, diabétique de type1.

WDT est une communauté internationale de patients diabétiques de type1. WDT a pour missions de connecter, d’inspirer et de motiver les diabétiques de type1 à vivre pleinement leur vie tout en maîtrisant leur diabète. De chacun, et de chaque expérience, nous apprenons. Et ensemble, nous sommes plus forts !

Découvrir l'association WDT
LES T1D Challenges

Les programmes T1D Challenge sont organisés par World Diabetes Tour en partenariat avec Sanofi Diabète. Chaque année depuis 2013, un nouveau challenge sportif (trek de plusieurs jours) réuni une équipe internationale de diabétiques de type1 accompagnée d’un staff médical expérimenté.

Les T1D Challenge sont des aventures humaines et sportives qui ont pour mission d’inspirer les diabétiques de type1 des 4 coins du Monde.

Découvrir les challenges
Séjours

World Diabetes Tour propose chaque année plusieurs séjours, Adventure Team, sportifs ou non, en France ou à l’autre bout du Monde.

Vivre ensemble une belle aventure sportive et humaine, tout en apprenant les uns des autres et de chaque expérience afin de mieux gérer son diabète.

Découvrir les séjours
Abonnez vous à notre newsletter

Recevez par mail (une fois/mois max – promis !) les dernières actualités de nos programmes (T1D Challenge, séjours WDT, rencontres patients...).

« Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur.
Il ne dépend que de nous »

Dalaï Lama