Rechercher un article...

Sport & Diabète

Diabète Trek Course à pieds Sport
Delphine, 1 juillet 2016

« Mens sana in corpore sano ».
Un esprit sain, dans un corps sain.


La gestion de notre équilibre glycémique est un challenge quotidien. Le sport ne fait qu'augmenter ce challenge. Parfois il serait beaucoup plus simple de rester assis dans son canapé !
Et pourtant, faire du sport, se surpasser est important, aussi, pour nous les diabétiques. Certains en se hissant sur les podiums olympiques ou en accomplissant des challenges sportifs nous montrent que tout est possible malgré notre diabète.
Et n'oublions pas : "à chacun son Everest"! L'essentiel est de se faire plaisir tout en maîtrisant notre compagnon de route!

Questions à se poser avant toute activité sportive

  • Quel sport ?

  • Quelle durée ?

  • Quelle intensité ? Faible ? Modérée ? Forte ?

  • Quel moment de la journée ? Suis en post-postprandiale (proche de la fin de mon repas?) ? Ai-je encore de l'insuline active dans mon sang ? Où en sont les glucides de mon dernier repas ?

Chaque activité sportive est différente et ne se gère pas de la même façon. D'où l'importance de se poser les bonnes questions, et de noter ses glycémies, ses doses d'insuline, les quantités de glucides consommés avant et pendant, les caractéristiques de l'activité physique, afin de comprendre, d'apprendre pas à pas et maximiser le contrôle de notre diabète.

Quelques retours d'expériences pratico-pratiques

Côté insuline

  • Personnellement, je privilégie les activités physiques hors période postprandiale (= loin des repas et du bolus - au moins 4h) afin de n'avoir "que" l'effort physique à gérer, et non pas, en plus, l'influence de l'insuline et des glucides du repas.

  • Portant une pompe à insuline, je réduis ma basale 45 à 60 min avant toute activité sportive en programmant une basale temporaire et ce pendant toute la durée de l’activité. Pour la course à pied - sortie entrainement - à 10km/h avec pas de dénivelé, je baisse de 70% environ ma basale. Pour un cours de Zumba, plus cardio, je me débranche. Pour un entrainement de tennis, c'est intense mais avec beaucoup de pauses quand même, la réduction de ma basale n'est que de 30%. Sauf si en hypo (<70 mg/ml) je ne me resucre jamais avant.

  • Un conseil que l'on m'avait donné et que je vous transmets : évitez de débrancher votre pompe à insuline (tant que cela est possible - perso pour la Zumba c'est plus 'confort' de ne pas être connectée) : un flot d’insuline est nécessaire pour un meilleur équilibre glycémique.

  • Sous multi-injections, loin du repas, on "jouera" plutôt sur la basale (réduction de l’ultra-lente). C'est l'expérience qui nous dit de combien ...

  • Sous multi-injections, veillez à ne pas injecter votre insuline dans les muscles sollicités pendant l’activité physique

  • Suite à certaines activités sportives intenses, j'observe (et je ne suis pas la seule) un rebond glycémique post-exercice, ce qui me vaut 1 unité injection d’insuline ultra-rapide (injection ou pompe). Pour la Zumba, je cumule l'effet 'non branchée' + intensité: je sais que mon corps a besoin impérativement de cette unité d'insuline post-exercice, sinon hyper assurée !

Côté alimentation

Bon, le conseil de base, en plus de bien s'hydrater est de toujours avoir avec soi des glucides rapidement disponibles (boissons sucrées, gels favorisent une assimilation plus rapide) pour prévenir l’hypoglycémie, ou la traiter.
En ce qui concerne la quantité de glucides dont notre corps aurait besoin pour une activité physique donnée, un site pas mal fait : ExCarbs

retours d'expérience de diabétiques de type 1

La gestion de son diabète pendant une activité physique est, au début, assez challengeante, mais tout à fait possible. Il faut se connaître, comprendre ce qui se passe. D'où l'importance de noter, au moins au début, ses glycémies, ses unités d'insuline, l'intensité de son sport, sa durée, les glucides consommés.... Il y a les grandes lignes théoriques, mais il y a aussi surtout la pratique personnelle et ses propres retours d'expérience.
Et, il faut garder en tête que tout est possible !

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l'article Le sport : une histoire d'hormones


Commentaires
L'association WDT

Bienvenue sur le site Internet de World Diabetes Tour (WDT), association loi 1901 créée en 2008 par Delphine Arduini, diabétique de type1.

WDT est une communauté internationale de patients diabétiques de type1. WDT a pour missions de connecter, d’inspirer et de motiver les diabétiques de type1 à vivre pleinement leur vie tout en maîtrisant leur diabète. De chacun, et de chaque expérience, nous apprenons. Et ensemble, nous sommes plus forts !

Découvrir l'association WDT
LES T1D Challenges

Les programmes T1D Challenge sont organisés par World Diabetes Tour en partenariat avec Sanofi Diabète. Chaque année depuis 2013, un nouveau challenge sportif (trek de plusieurs jours) réuni une équipe internationale de diabétiques de type1 accompagnée d’un staff médical expérimenté.

Les T1D Challenge sont des aventures humaines et sportives qui ont pour mission d’inspirer les diabétiques de type1 des 4 coins du Monde.

Découvrir les challenges
Séjours

World Diabetes Tour propose chaque année plusieurs séjours, Adventure Team, sportifs ou non, en France ou à l’autre bout du Monde.

Vivre ensemble une belle aventure sportive et humaine, tout en apprenant les uns des autres et de chaque expérience afin de mieux gérer son diabète.

Découvrir les séjours
Abonnez vous à notre newsletter

Recevez par mail (une fois/mois max – promis !) les dernières actualités de nos programmes (T1D Challenge, séjours WDT, rencontres patients...).

« Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur.
Il ne dépend que de nous »

Dalaï Lama
x
Abonnez vous à notre newsletter

Hello