Rechercher un article...

Rajasthan:
le Monde des Mille et Une Nuits

Voyage Tour du Monde
Les Globe-Trotters, 4 avril 2009

Le Rajasthan : pays des rois. Monde des Mille et une nuits.


Delhi.
On ne va pas s’étendre dessus vu que notre passage éclair n’a consisté qu’en une traversée en taxi, puis une ‘rando’ dans le Old Delhi afin de rejoindre la station de train pour Jaipur.

Jaipur

Jaipur, la ville rose aux maisons couleur ocre. Nos premiers pas en Inde. Nos premiers pas de Tour du Mondistes.
On découvre les rickshaws qui seront nos alliés précieux pendant tout notre périple indien, et sud asiatique.
On découvre le bruit perpétuel, les klaxons, les vaches sacrées au milieu de la route qui ne bougent surtout pas, quitte à créer un bouchon.
On découvre les odeurs de l’Inde.
On découvre les magnifiques couleurs des saris des femmes.
On découvre les hochements de tête. Attendrissant, énervant parfois… Ça veut dire ‘oui’ ou ‘non’ ? Mais, attachant.

On découvre Bollyhood. Oui on connaît Bollywood ; mais là on a vécu une séance de ciné au milieu des locaux ! Film en hindi dans la « plus belle salle de cinéma d’Inde », où à nos côtés quelques 1500 autres personnes s’agitent, dansent, bougent, parlent, mangent, sortent de la salle, reviennent alors que sur un écran géant est projeté un film, auquel à vrai dire on n’a rien compris ! Mais, le spectacle est bien plus dans la salle que sur l’écran. 3h quand même.

On découvre la traversée des rues. Un challenge. Sur ces routes de terre, de sable, un peu de bitume, pas vraiment bien délimitées se mêlent piétons, vélos, rickshaws, vaches sacrées, chiens se prélassant (oui là c’est nickel !), bus et camions de l’empire Tata … et quelques éléphants !?! Tout ce beau monde estimant avoir LA priorité ! Beau sac de nœud.
On découvre l’Histoire de l’Inde, ses temples, ses forts.

Rajasthan: le Monde des Mille et Une Nuits
Fort de Mehrangarh, Jodhpur

Jodhpur

On découvre le bus local, très local, pour rejoindre Jodhpur, la ville bleue. Bleu car beaucoup de maisons y sont peintes en bleu. Le bleu indiquait que ces maisons appartenaient à des membres de la caste des brahmanes (la caste la plus élevée des 5 castes indiennes ; elle regroupe les prêtres, les hommes de loi, les professeurs).
A Jodhpur, au Fort de Mehrangarh, on découvre le tournage d’un film de Bollywood. Ils recherchent des ‘blancs’ pour jouer les anglais qui tiennent la fort, et se font attaquer par les indiens. On décline la proposition car le rouge des costumes british n’allaient pas avec la couleur de nos yeux.

Ranakpur

On découvre à Ranakpur un hôtel tenu par le gouvernement indien après avoir été débarqués au milieu de nulle part de notre bus très local. En guise d’accueil, 2 indiens éclairés d’une petite bougie. Un énorme livre devant eux où il nous faut écrire toutes nos informations (nom, prénom, adresse, mail, profession, d’où on vient, où on va…). Ambiance « famille Adams » ! Cette nuit sera à noter dans les annales tant pour la colocation avec araignées et fourmis que pour le repas de riz et de chapati aux chandelles. Je ne prends pas le temps de vous décrire le lit.
A Ranakpur, on découvre les temples jaïns. Le jainisme est l’une des 3 grandes religions de l’Inde aux côtés du bouddhisme et de l’hindouisme.

Udaipur

A Udaipur, on (re)découvre que le monde est petit : on retrouve un globe-trotter rencontré quelques jours plus tôt loin, très loin.
On découvre le super palais Jag Niwas (désormais un hôtel classe Lake Palace Hotel) sur le lac Pichola que l’on retrouve dans le James Bond Octopussy.
On rencontre une belle fillette de 4 ans tout au plus avec qui nous allons jouer une heure durant avec notre bouteille d’eau. Super beau moment d’échange, de partage, de simplicité et de grands sourires. Sa maman est quelques mètres plus loin ; elle taille des petites pierres qu’elle vend ensuite.

Rajasthan: le Monde des Mille et Une Nuits
Taj Lake Palace, Udaipur Rajasthan

Bundi

A Bundi, notre dernière halte au Rajasthan, on profite de la quiétude de cette ville charmante tout en répertoriant ‘photographiquement’ une bonne partie des habitants qui adorent se voir sur l’écran. On continue de se délecter de la cuisine indienne, de ses tikka masala, de ses cheese naans (hyperglucidques), de ses biryanis. Juste quelques jours, mais nous avons déjà tous nos repères, et nous prenons le temps de discuter avec les voisins de notre jolie guesthouse ‘Haveli Katkoun’.

Nous laissons dernière nous cette très belle région du Rajasthan pour Agra et son Taj Mahal, emblème de l'Inde. Juste une nuit de train devant nous ...

Incredible India !

Commentaires
L'association WDT

Bienvenue sur le site Internet de World Diabetes Tour (WDT), association loi 1901 créée en 2008 par Delphine Arduini, diabétique de type1.

WDT est une communauté internationale de patients diabétiques de type1. WDT a pour missions de connecter, d’inspirer et de motiver les diabétiques de type1 à vivre pleinement leur vie tout en maîtrisant leur diabète. De chacun, et de chaque expérience, nous apprenons. Et ensemble, nous sommes plus forts !

Découvrir l'association WDT
LES T1D Challenges

Les programmes T1D Challenge sont organisés par World Diabetes Tour en partenariat avec Sanofi Diabète. Chaque année depuis 2013, un nouveau challenge sportif (trek de plusieurs jours) réuni une équipe internationale de diabétiques de type1 accompagnée d’un staff médical expérimenté.

Les T1D Challenge sont des aventures humaines et sportives qui ont pour mission d’inspirer les diabétiques de type1 des 4 coins du Monde.

Découvrir les challenges
Séjours

World Diabetes Tour propose chaque année plusieurs séjours, Adventure Team, sportifs ou non, en France ou à l’autre bout du Monde.

Vivre ensemble une belle aventure sportive et humaine, tout en apprenant les uns des autres et de chaque expérience afin de mieux gérer son diabète.

Découvrir les séjours
Abonnez vous à notre newsletter

Recevez par mail (une fois/mois max – promis !) les dernières actualités de nos programmes (T1D Challenge, séjours WDT, rencontres patients...).

« Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur.
Il ne dépend que de nous »

Dalaï Lama